Parcs Nationaux


 

 

kherata-3Plus de 53 millions d’hectares de parcs nationaux sont répartis sur l’ensemble du pays.

Paradis des oiseaux migrateurs, l’Algérie compte 21 aires protégées et parcs naturels répartis sur l’ensemble du pays et totalisant plus de 53 millions d’hectares, dont la plus grande partie est située en zone désertique. Le Parc national du Tassili (Illizi) s’étend sur 8 millions d’hectares et l’on y trouve plusieurs espèces animales et végétales protégées: gazelle dorcas, cyprès de Duprez, acacia…

 

L’immense parc de l’Ahaggar (Tamanrasset) s’étend quant à lui sur quelque 45 millions d’hectares. On y trouve également le mouflon, la gazelle dorcas, mais aussi une variété végétale, l’olivier de Laperrine, ainsi que le tamaris.

 

Les autres parcs nationaux sont ceux d’El Kala (El Tarf), de Gouraya (Béjaia), de Taza (Jijel), de Théniet El Had (Tissemsilt), du Djurdjura (Bouira et Tizi-Ouzou), de Chréa (Blida, Médéa et Ain defla), de Tlemcen. Parce qu’elles représentent un espace de prédilection pour l’hivernage de beaucoup d’oiseaux et en raison de leur richesse floristique floristique et faunistique, les zones humides d’El Kala (lacs Tonga et Oubeira ainsi que le lac des Oiseaux) sont classées et érigées en zones d’importance internationale par la convention Ramsar. Gazelles de Cuvier, outarde Houbara, cerf de Barbarie, chacal, hyène, singes magots, sitelles…évoluent dans ces espaces protégés que sont les réserves naturelles de la Macta (Mostaganem), de Mergueb, (M’sila), de Beni Salah (Guelma) et des Babors (Sétif).

 

krimaLes îles de Rashgoun, dans la wilaya d’Ain Temouchent, les iles Habibas, dans la wilaya d’Oran et le djebel Aissa, dans la wilaya de Naàma, l’ile de la fourmi, où se reproduisent chaque année des phoques moines (près de Damous) constituent également des espaces écologiques dont la richesse commande la préservation. Leur classement en parc national ou réserve naturelle est retenu.

 

De vastes programmes d’aménagement, de reboisement ou de protection et de sauvegarde des espèces naturelles et animales sont mis en oeuvre. Ils imposent une réglementation, quelquefois précisée dès l’entrée. Leur accès est généralement gratuit mais il est des parcs où l’entrée est payante.

 

tassili-n-ajjer10Tassili N’ajjer

Situé à environ 600 Km au nord-ouest de Tamanrasset, le Tassili N’ajjer ou Tassili Azguer, est un vaste plateau gréseux, d’aspect lunaire, d’une beauté grandioseLe Tassili N’ajjer,et le plus vaste musée d’art rupestre préhistorique au monde .

Plus de 15 000 dessins et gravures y racontent les climats, la faune et la vie humaine au Sahara de 6000 AC aux premiers siècle.

 


Le Hoggar

sahara-algeria-21Il est le premier site mondial de par la quantité des gravures et peintures rupestre. Ces célèbres traces d’une des premières civilisations. Il est classé depuis 1982 patrimoine mondial par l’Unesco et réserve de l’Homme et de la biosphère depuis 1986.

Le Hoggar (du tamachek Alhaggar) est une chaîne de montagnes du Sahara central ;dans le sud de l’Algé. C’est un massif circulaire dominé par le plateau de l’Atakor (le crâne) , d’une altitude moyenne de 2000m, hérissé de pitons atteignent presque 3000m.

 

Parc national du Djurdjura

tikejda-6Le Djurdjura est un massif dont le point culminant est Lalla Khdija (2308 mètres). Inscrit comme réserve de biosphère par l’UN ESC O, le parc, qui comprend d’épaisses forêts et un patrimoine floral (690 espèces végétales y sont recensées) et faunesque riche (singe magot, aigle botté, sanglier, hyène rayée, renard roux, faucon, héron cendré, sittèle kabyle…), est d’un attrait touristique indéniable.

La région est connue pour la fabrication de bijoux en argent et en corail, pour l’art de la poterie et pour son riche patrimoine immatériel.

 

Parc National de Theniet El - Had

3 bejaia-09616ha, situé à 3 km de la localité de Théniat El - Had, à la limite sud du grand massif de l'Ouarsenis et au centre de l'Atlas tellien. On peut découvrir de très belles forêts de cèdres, de belles montagnes, pour faire des randonnées, une faune très diversifiée constituée de : hérissons, lapins de garenne, lièvres, perdrix, chacals dorés, les genettes, les aigles colombe, faucons et alouettes ...

A l’orée des grandes plaines du Sersou, se dresse une majestueuse forêt comme pour signifier la limite du domaine méditerranéen.

 

Parc National de Gouraya: le cap Carbon

bejaia-07Massif de 530 hr constitué en 1992 en parc national, il prend place une aire géographique de 1000 hectares et accueille des richesses archéologiques, des sites historiques et des promontoires de vues incroyables comme le fort de Gouraya, le pic des singes, le cap Carbon et des falaises merveilleuses.

 

Parc national de Chréa (wilaya de Blida) Montagne de Chréa

Situé à 50 km d’Alger, au cœur du massif blidéen, le parc national de Chréa s’étend sur une superficie de 26 000 ha .Il remarquable pour ses espèces floristiques et faunistique: singes mangot, mésanges, etc.

chraLe parc est connu surtout pour sa station de ski qui ne cesse encore de subjuguer les aventuriers locaux et étrangers. 

Ce parc représente une autre destination touristique visitée par des milliers de personnes, que se soit en hiver ou en été.

 

Parc National d’El kala (wilaya El Taref)

 D'une superficie de 80.000 ha, il est composé d'une mosaïque d'écosystème particulière, caractérisée par des zones humides dont l'ensemble et la diversité de leurs composants, constituent un complexe considéré unique dans le bassin méditerranéen. À l'intérieur de ce parc sont situé deux des plus belles zones d'expansion touristique à savoir: algerie-el-kala6Messida et Cap Rosa, ainsi que les lacs Oubeira (eau douce), lac Mellah (eau salée) et le lac Tonga (eau soumâtre). Le parc national a été créé le 23/07/1983 et a été classé le 17/12/1990 dans la catégorie du patrimoine national et culturel international et réserve de la biosphère par l'UNOSCO.

 

Parc National de TAZA

300 ha, situé dans la wilaya de Jijel, il représente des paysages d'une rare beauté, des forêts humides et des plages sablonneuses. La corniche jijilienne avec ses grottes merveilleuses, ou on découvre des potentialités touristiques énormes de la région, des falaises, des gouffres, des côtes rocheuses.

jijel18On peut admirer le véritable trésor biologique typiquement algérien, la sittelle Kabyle, l'une des populations d'oiseaux la plus réduite au monde.

 

Parc National de BELZMA

Ce parc a été crée en 1984 et devenu fonctionnel au début de l'année 1992, d'une superficie de 7600 ha, situé dans la wilaya de Batna. C'est un véritable sanctuaire de la nature, ses peuplements présentent un intérêt esthétique particulier, de très belles vallées profondes, des dalles rocheuses encastrées, une diversité de biotopes, une abondance de végétation et une grande variété d'animaux tels que: les lièvres, les lapins de garenne, les chacals…

 

 

top